Paru dans la semaine juridique, notariale et immobilière / juillet 2020

Les promoteurs de la blockchain l’affirment : les chaines de blocs sont la nouvelle pierre angulaire des échanges contractuels. Dans le même temps, les détracteurs de cette technologie dénoncent un mirage, une usurpation. En interrogeant Vivien Baufumé, associé chez a contrario notaires  et Christophe Carminati, fondateur de ContractChain, nous allons essayer de croiser les codes. Ils sont Civil et informatiques.